Export Sénégal

Menu

Accueil / Produits et services / Fruits et légumes / Le souchet (ndir) : petit par la taille, grand par les bienfaits

Le souchet (ndir) : petit par la taille, grand par les bienfaits

Peu consommé dans nos pays, parce que mal connu, la noix tigrée ou souchet (ndir en wolof) est devenue depuis peu en Occident un élément à la mode, surtout dans le milieu de la nutrition et des lifestyle alimentaire tels que le véganisme ou le végétarisme. Au Sénégal, on le redécouvre tout doucement, sous d’autres formes.

Partagez cette page Publié le 11 novembre 2019 | 0 commentaire

Le souchet est un petit tubercule issu d’une plante herbacée, que l’on peut consommer frais sur place ou après séchage. Aussi appelé « amande de terre », « noix tigrée » ou « ndir » au Sénégal, on le consomme comme une friandise surtout. Il ressemble à un mini gingembre plus luisant, avec une chair laiteuse, sucrée et qui éclate sous la dent.

Souvent considérée comme une plante parasite, parce qu’elle se répand rapidement dans les zones humides, le long des points d’eau, le souchet n’est pas cultivé à grande échelle. Il est cueilli, à l’occasion, dans les zones où il pousse spontanément, même si certains agriculteurs le font pousser sur quelques lopins de terre. On le trouve cependant facilement sur les étals du marché où on peut l’acheter au kg ou au détail.

Le ndir
Le ndir

Depuis quelques temps, en Occident en particulier, le souchet est devenu le chouchou des amateurs de bio et d’aliments alternatifs. En effet, au plan nutritionnel, ce tout petit tubercule est un trésor. Riche en en fibres solubles et insolubles, il favorise le sentiment de satiété et facilite le transit. La noix tigrée est aussi riche en Oméga-9, le bon gras qui a fait la réputation de l’huile d’olive et de l’avocat. Renfermant également des éléments comme de la vitamine E, du potassium, du fer et du magnésium, le souchet n’en finit pas d’étonner ses amateurs. On le retrouve beaucoup aujourd’hui dans des épiceries bio sous forme de farine, de lamelles séchés, de complément alimentaire en poudre, et même en huile. Mais son dérivé le plus célèbre reste le lait de souchet.

Horchata de chufa

Apporté par les Arabes dans la région de Valence (Espagne), le souchet sert dès lors à confectionner une boisson traditionnelle très appréciée : la « horchata de chufa » qui n’est rien d’autre que du lait de souchet. Cette boisson est très vite devenue un symbole de la ville de valence, où on peut en acheter à tous les coins de rue. Ce lait, souvent comparé au lait d’amande est moins riche en protéine que ce dernier, mais est tout aussi riche en nutriment divers et sert d’alternative intéressante à ceux qui ne consomme pas de lait d’origine animale.

On le trouve sur les principaux marchés du pays en hivernage.

Culture du souchet (Crédit : Jerry Oldenettel/CC BY-NC-SA 2.0/Flickr)
Culture du souchet (Crédit : Jerry Oldenettel/CC BY-NC-SA 2.0/Flickr)

Au Sénégal, une petite maison de production s’est récemment lancée dans la production d’un lait de souchet sous la marque La Noix. La maison propose ainsi une bouteille de 250 ml de lait de cette noix, ultra parfumée avec une déclinaison sucrée et une autre nature. Pour l’instant, Aty’s ne vend son lait de souchet qu’en ligne où lors du très célèbre Dakar Farmers Market.

Lait de souchet
Lait de souchet

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Cherchez dans l'annuaire

Top