Export Sénégal

Menu

Accueil / Actualités / La production de la pomme de terre sénégalaise a la patate, mais les ventes (...)

La production de la pomme de terre sénégalaise a la patate, mais les ventes traînent

En 2011, le Sénégal produisait 12 000 tonnes de pommes de terre et 118 000 tonnes en 2017, plaçant le Sénégal dans le top 5 des plus gros fournisseurs de la fécule de la sous-région ouest africaine. Un bon spectaculaire qui n’explique pas les spéculations et importations récurrentes de la matière.

Partagez cette page Publié le 9 janvier 2019 | 2 commentaires

Les besoins de consommation sur l’ensemble du territoire sont de l’ordre de 95 000 tonnes de pommes de terre par an. Cette denrée alimentaire que l’on retrouve dans de la préparation de nombreux plats locaux, est le deuxième produit horticole du pays. Les grandes récoltes ont lieu entre décembre et mars...

Depuis quelques années, il a été noté une augmentation de la production annuelle de la pomme de terre cultivée principalement dans les Niayes, région de Dakar et la localité de Mbane située dans le Nord du pays. De 118 000 tonnes en 2017, les producteurs misaient sur une production de 150 000 tonnes pour la campagne de 2018.

Les bons résultats des récoltes de ces dernières années s’expliquent par l’augmentation de la subvention nationale annuelle de l’acquisition des semences de pomme de terre qui passe de 130 millions CFA en 2013 contre 3 milliards, 400 millions en 2018, soit 500 tonnes de semences subventionnées en 2013 contre 10.444 tonnes en 2018.

Pomme de terre importée vendue en grande surface-Dakar-Sénégal
Pomme de terre importée vendue en grande surface-Dakar-Sénégal

Les importations parfois supérieures à la production annuelle

Alors que le pays produit plus que la demande du marché, le grand paradoxe vient du fait que le Sénégal est le plus gros importateur de pommes de terre en Afrique. Chaque année, ce sont plus de 80 000 tonnes qui viennent essentiellement de l’Europe (Belgique, France, Allemagne, Hollande, etc.) Dans les boutiques, la qualité importée est celle que l’on retrouve le plus, alors que les pommes locales sont lésées. Malgré les gels des importations décrétés périodiquement par l’Etat, la pomme de terre du Sénégal n’arrive pas à sortir la tête de l’eau côté écoulement.

Ceci s’explique sûrement par une mauvaise concurrence entre les horticulteurs des Niayes et la société privée Sen india, les deux principaux producteurs de pommes, qui jouent au chat et à la souris sur le marché. Les premiers accusant les derniers de ne pas jouer franc jeu en bradant leur produit aux vendeurs. Les premiers accusés par les consommateurs de hausser scandaleusement les prix pendant les pénuries (voulues ou involontaire).

Les revendeurs de leur côté, privilégient la vente du produit importé au détriment de la pomme de terre locale.

Pomme de terre importée vendue en boutique-Dakar-Sénégal
Pomme de terre importée vendue en boutique-Dakar-Sénégal

La qualité de la pomme de terre sénégalaise remise en question

Rencontrée dans une boutique, cette mère de famille dit préféré acheter la pomme de terre importée car elle la trouve plus savoureuse : « J’aime mon pays et je veux bien consommer locale. Mais je n’aime franchement pas les pommes qui viennent de Niayes, car elles ont un goût fade et pourrissent très rapidement ». Chez les commerçants, l’excuse est la même : « Si vous allez acheter des pommes de terres qui viennent des Niayes ou de Mbane, vous avez avec une chance sur dix de ne pouvoir vendre votre stock en entier, car ces pommes ne se conservent pas bien longtemps. Elles se flétrissent vite et pourrissent rapidement ».

Dans les grandes surfaces, on retrouve surtout les pommes de terre venus de France ou de Hollande et qui coûte cher. 1999 Fcfa le kilo ou 4000 Fcfa le filet pour avoir des pommes de terre fondantes.

Dans les boutiques le kilo se vend actuellement à 600 Fcfa pour les produits importés de la Hollande.

Quand à la pomme locale, elle se vend quand on trouve à 350 Fcfa ou 400 Fcfa.

Eva Rassoul

Messages

  • Bon à savoir pour les producteurs locaux : la pomme de terre cultivée conjointement avec de l’ail se conservera mieux.
    Trouvons des solutions pour consommer local.

    • cg

      Bonjour Monsieur excusez moi du dérangement en fait j’ai un projet consernant la pomme de terre mais je suis novice j’aurais donc besoin de conseils concernant la culture le rendement ect aidez moi svp voici mon mail fatimatasanghott@Gmail.com

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Cherchez dans l'annuaire

Top