Export Sénégal

Menu

Accueil / Actualités / Pourquoi s’ouvrir aux autres ?

Pourquoi s’ouvrir aux autres ?

Par les exportations, nous, entreprises sénégalaises, allons à la quête de la croissance et de la notoriété à l’international

Partagez cette page Publié le 22 octobre 2015 | 0 commentaire

Les hommes partent et reviennent ; ou restent pour toujours, nostalgiques de leur culture, de leurs habitudes alimentaires et vestimentaires. A la quête d’une identité, les entreprises les plus « ouvertes » leur offrent la possibilité de se retrouver au travers des produits de l’alimentaire, du vestimentaire, du bien-être, etc.

Exporter, permet de partager et de d’échanger sur son quotidien. De capter l’attention de l’autre en valorisant ses produits et ses services par un savoir-faire de genèse (on n’exporte pas ce que l’autre connaît déjà).

La qualité, les vertus des produits naturels du Sénégal sont à faire connaître. Les apports nutritionnels du « Maad », du « Ditakh » ou du « Solom » valent aussi bien que ceux de la pomme ou de l’orange importées. L’expertise, le savoir-faire des entreprises sénégalaises sont à découvrir.

Adoptez le « Made in SENEGAL »

Auteur : E.Y.P

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

ACTUALITÉS

  • 2017, une année fructueuse avec des rendements de production records
    2017, une année fructueuse avec des rendements de production records
  • Pêche : La Guinée, la Mauritanie, le Sénégal et les Seychelles s'engagent en faveur d'une pêche responsable
    Pêche : La Guinée, la Mauritanie, le Sénégal et les Seychelles s’engagent en faveur d’une pêche responsable
  • Des produits bio grâce aux eaux usées
    Des produits bio grâce aux eaux usées
  • Commercialisation de l'arachide au Sénégal : le prix du kilo fixé à 210 francs CFA pour la campagne 2017-2018
    Commercialisation de l’arachide au Sénégal : le prix du kilo fixé à 210 francs CFA pour la campagne 2017-2018
  • Le Sénégal doublera sa production de coton pour la saison 2017/2018
    Le Sénégal doublera sa production de coton pour la saison 2017/2018
  • En Afrique de l'Ouest, le fonds public britannique CDC compte investir 2,4 milliards d'euros d'ici 2021
    En Afrique de l’Ouest, le fonds public britannique CDC compte investir 2,4 milliards d’euros d’ici 2021

Cherchez dans l'annuaire

Top