Export Sénégal

Menu

Accueil / Actualités / Mali- Sénégal-Afrique : l’ambitieux projet agroalimentaire de Mohamed Moctar (...)

Mali- Sénégal-Afrique : l’ambitieux projet agroalimentaire de Mohamed Moctar Chleuh pour le riz local

Un méga projet agroalimentaire de pointe devant nécessiter des investissements de près de 14 millions d’euros est dans les starting-blocks. Son promoteur, Mohamed Moctar CHLEUH ambitionne de transformer le riz local pour aider à atteindre l’autosuffisance en riz au Sénégal, au Mali et dans l’espace Uemoa.

Partagez cette page Publié le 17 mai 2017 | 1 commentaire

SDC, l’un des plus grands distributeurs de riz dans la sous- région basé à Dakar, dirigé par Mohamed Moctar Chleuh, Administrateur Directeur général du Groupe SDC Holding SA passe à la vitesse supérieure.

Le promoteur de ce projet de construction d’usine de transformation de riz local n’est pas un inconnu du secteur. Son expérience et son pedigree dans ce domaine sont de bonnes béquilles pour la réussite de ce méga projet. Compte tenu de son expérience de 1987 à 2017 ( 35 ans d’expérience) dans le secteur des commoditities, Mohamed Moctar Chleuh a décidé d’investir dans la transformation du riz local paddy.

Le projet consiste à construire une usine de dernière génération de décorticage de riz d’une capacité de 100 Tonnes / jour. On prend le produit ici, on achète le paddy on le transforme ici sous la marque Bongo Riz local.

Cette usine devra réduire sensiblement les coûts exorbitants des frets, des droits de douane et surtout en termes de devises. Ce gigantesque méga projet devra mobiliser des investissements globaux estimés entre 12-14 millions d’euros clés en main. Le financement recherché est de parvenir à avoir une plateforme de pointe et d’une ligne d’achat de paddy afin de constituer suffisamment de stocks en paddy.

Crédibilité et pertinence d’un projet agroalimentaire à dimension sous- régionale

Selon des informations autorisées, une étude est très avancée et le dossier du Business Plan est déjà ficelé pour la construction d’une usine de décorticage de riz. Le projet connaît une avancée majeure avec le repérage du site et son acquisition au niveau de la vallée du Fleuve Sénégal ( nord du pays ) sur une superficie de 4 hectares.

les assureurs qui ont donné leur accord pour la garantie de financement des équipements clés en main pour la bagatelle de 4, 800 millions US ( 1 Milliard de Fcfa pour les silos et 1, 5 milliard pour séchoirs et 13 Camions et 18 petites camionnettes pour la partie distribution ).

Une ligne de financement de 2 milliards de Fcfa pour l’achat du paddy. Selon nos informations, cette partie du financement pour l’achat du paddy et des sacs vides est bouclée. Elle constitue 50% du projet confirme une source.

Modèle de financement viable et Partenariat gagnant- gagnant

Le promoteur est fin prêt à s’ouvrir aux places financières internationales afin de l’accompagner dans la levée des fonds complémentaires. A priori, les banques européennes de renom peuvent venir à la rescousse sur la base des prêts à des taux préférentiels via un mécanisme de leasing.

La crédibilité, le sérieux et la solidité du projet sont des atouts déterminants pour susciter l’attention et l’intérêt auprès des décideurs institutionnels de l’Hexagone. À travers cette infrastructure agroalimentaire de dernière génération, le promoteur Mohamed Moctar Chleuh ambitionne de développer le riz local en Afrique de l’Ouest dont la première phase démarre au Sénégal et en deuxième compartiment le Mali, afin de donner un coup d’accélérateur aux politiques d’autosuffisance et de sécurité alimentaires particulièrement en riz local de bonne qualité et aux coûts imbattables et très accessibles.

Eva Rassoul/ source et photo : confidentielafrique.com

Messages

  • sn

    Félicitations Mohamed le pays a besoin comme vous pour libérer l’Afrique je suis partant et j souhaite travailler avec vous car j’ai l’expérience et la motivation

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

ACTUALITÉS

  • Sénégal : Khelcom ou le rêve d'un autre modèle d'exploitation agricole
    Sénégal : Khelcom ou le rêve d’un autre modèle d’exploitation agricole
  • Rencontres Africa 2017 à Abidjan : lobbying en force pour que la prochain rencontre se tienne à Dakar
    Rencontres Africa 2017 à Abidjan : lobbying en force pour que la prochain rencontre se tienne à Dakar
  • DP World annonce 30 millions $ pour un 2e port à Bargny et l'acquisition d'équipements pour le port de Dakar
    DP World annonce 30 millions $ pour un 2e port à Bargny et l’acquisition d’équipements pour le port de Dakar
  • Crevettes profondes : « 2500 tonnes sont pêchées et entièrement exportées » selon l'DUPES
    Crevettes profondes : « 2500 tonnes sont pêchées et entièrement exportées » selon l’DUPES
  • Mouhamadou Lamine Diawara : le visionnaire du Bio
    Mouhamadou Lamine Diawara : le visionnaire du Bio
  • La société challenger se lance dans la production de piment Sunny F1
    La société challenger se lance dans la production de piment Sunny F1

Cherchez dans l'annuaire

Top