Export Sénégal

Menu

Accueil / Actualités / Les chausseurs sénégalais adoptent la tendance

Les chausseurs sénégalais adoptent la tendance

Ils sont jeunes, ils sont visionnaires. De la chaussure traditionnelle sénégalaise, ils sont passés au design en alliant savamment l’héritage des anciens à la tendance de l’heure. Ambitionnant de se mesurer au prêt à porter italien ou français, ces artisans ne cessent de repousser leurs limites en proposant des produits de qualité à moindre coût pour les connaisseurs.

Partagez cette page Publié le 23 mars 2017 | 0 commentaire

La demande était déjà présente avec cette clientèle qui ne désirait que proposer de nouveaux modèles à des cordonniers aguerris. Il ne restait donc qu’à ces artisans à prendre le train en marche et se caler sur les nouvelles tendances, en améliorant le déjà fait. Cette nouvelle vague est composée de designers, cordonniers, stylistes ou autres, qui ont décidé de se caler sur les tendances actuelles et répondre à la demande de la clientèle. Fini le temps où les seules modèles de chaussures locales disponibles étaient les marakiss ou des sandales classiques.

Aujourd’hui, la chaussure sénégalaise prend d’autres couleurs et d’autres formes. Mocassins, bottines, escarpins, mules… En cuir, en tissus pagne, en daim, les artisans s’ouvrent à d’autres marchés et clientèles. Le designer Momo le bottier est devenu la Louboutin de la capitale avec ses créations. Dans son show room, une multitude de choix. Sur mesure (surtout) ou en prêt à porter, la chaussure de Momo flirte avec la qualité internationale. Escarpins, mules, bottes, mocassins, le jeune artisan s’emploie à ne proposer que des produits de qualité. Ici les prix vont de 10 000 FCFA à 300 000 FCFA, et même parfois plus.

Quand le jeune homme reprend l’affaire familiale en 2014, il a déjà une vision moderne de l’orientation qu’il veut donner à son héritage. Il dessine lui-même ses modèles, revisite ceux qui existent déjà en y ajoutant une touche personnelle. Cuir de reptiles, cuir imprimé, tissus wax, la matière première est choisie avec soin. Ces nouveaux visages de la chaussure sénégalais exportent en Europe, aux Etats-Unis et participent à de nombreux fashion shows.

A côtés de jeunes sénégalais comme Momo, des artisans européens sont installés au Sénégal et exercent le métier de cordonniers professionnels. Ils viennent de France, d’Italie et connaissent bien la maroquinerie. Accompagné de cordonniers sénégalais, ils se lancent dans la chaussure de luxe, surtout destinée à l’exportation. Christina, Francesca, sont les noms incontournables de la filière aujourd’hui.

Une aubaine pour les connaisseurs

Des chaussures faites sur mesure, avec des matériaux de qualité. Une paire d’escarpins en cuir verni à la semelle rouge (copie conforme d’une louboutin) vous revient à 60 000, alors que vous l’auriez payé en France à 250 000 FCFA minimum. Des mules à 15 000 FCFA, de quoi remplir les dressings de ces dames. Pour ces messieurs, faites-vous plaisir avec des mocassins en daim à 45 000 FCFA, ou en cuir à 65 000 FCFA. Une paire de derby cuir noir à partir de 90 000 FCFA

Les clients aujourd’hui, viennent pour la plupart de l’étranger et sont de passage. De tomber sur de telles occasions est du pain béni pour eux. Ils peuvent en moins d’une semaine se faire confectionner des paires de chaussures de leurs choix, en déboursant une somme dérisoire par rapport à leur pays d’origine. De retour à la maison, ils pourront jouer les stars de tapis rouge avec leurs belles chaussures made in Sénégal fait sur mesure.

Quelques bottiers de Dakar

Momo le bottier
Sodida
33 824 85 99 / 77 766 63 47
Facebook : momo le bottier

Ibrahima Fall
Rue Raffenel Dakar centre
77 728 22 00
Facebook

Christina Maroquinerie
Médina Rue 24 x 11 en face de la porte principale de la BCEAO
Tél. : (221) 33 842 15 90 / 77 632 37 01

Francesca
29/30 Cité Mamelles - Dakar
Tél. : (221) 33 820 05 79 / 77 638 11 21

Falilou
Ngor, vers le mur de l’aéroport
Tél. : (221) 77 702 65 13

Djiby
Score Sham
Tél. : (221) 77 645 50 59

Eva Rassoul

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

ACTUALITÉS

  • Sénégal : Khelcom ou le rêve d'un autre modèle d'exploitation agricole
    Sénégal : Khelcom ou le rêve d’un autre modèle d’exploitation agricole
  • Rencontres Africa 2017 à Abidjan : lobbying en force pour que la prochain rencontre se tienne à Dakar
    Rencontres Africa 2017 à Abidjan : lobbying en force pour que la prochain rencontre se tienne à Dakar
  • DP World annonce 30 millions $ pour un 2e port à Bargny et l'acquisition d'équipements pour le port de Dakar
    DP World annonce 30 millions $ pour un 2e port à Bargny et l’acquisition d’équipements pour le port de Dakar
  • Crevettes profondes : « 2500 tonnes sont pêchées et entièrement exportées » selon l'DUPES
    Crevettes profondes : « 2500 tonnes sont pêchées et entièrement exportées » selon l’DUPES
  • Mouhamadou Lamine Diawara : le visionnaire du Bio
    Mouhamadou Lamine Diawara : le visionnaire du Bio
  • La société challenger se lance dans la production de piment Sunny F1
    La société challenger se lance dans la production de piment Sunny F1

Cherchez dans l'annuaire

Top