Export Sénégal

Menu

Accueil / Actualités / L’État du Sénégal adopte enfin l’énergie verte

L’État du Sénégal adopte enfin l’énergie verte

Alors que des sociétés privées proposent depuis des années la solution solaire, ce n’est que maintenant que le gouvernement semble mesurer son importance pour régler le problème énergétique. Avec près de 2 000 heures d’ensoleillement par an, le Sénégal bénéficie d’une source d’énergie exceptionnelle.

Partagez cette page Publié le 6 juillet 2017 | 0 commentaire

Depuis la fin de l’année 2016, déjà trois centrales solaires ont été inaugurées en 9 mois par le chef de l’État et d’une dizaine d’autres sont prévues.

Le Sénégal se met donc enfin en lice dans la course aux énergies renouvelables. Le pays souffre d’une mauvaise couverture électrique quotidiennement. Coupures intempestives, baisse de tension, absence d’électricité dans de nombreuses localités, le problème énergétique est une véritable épine pour le programme énergétique du plan Sénégal émergent si cher au Président Macky Sall.

Pour satisfaire la demande toujours croissante en électricité, l’État accepte enfin de se tourner vers l’énergie verte en mettant en marche des centrales solaires. La première centrale solaire de la série a été lancée le 22 octobre dernier. Senergy 2, la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest avec 75 000 panneaux photovoltaïques produisant 20 mégawatts (MW), une nouvelle centrale, riche de 11 000 panneaux supplémentaires et produisant 22 MW d’énergie solaire, a vu le jour à Bokhol dans l’ouest du pays.

Ensuite ce sera le tour de la centrale de Malicounda qui est implantée sur 100 hectares, dont 45 sont aujourd’hui aménagés. Soit 86 000 panneaux solaires qui s’étendent à perte de vue. Grâce à la technologie adoptée par le groupe italien Solaria qui permet la conversion directe des rayons du soleil en électricité, la centrale fournira chaque année 22 MW au réseau national. Ce qui représente la consommation d’environ 9 000 concessions.

La dernière centrale en date est la centrale de Santhiou Mekhe (région de Thiès) inaugurée en juin dernier et qui va produire 30 MW. Elle dispose de 92 000 panneaux installés sur 64 hectares de terrain.

Il est aussi prévu la mise en service à l’horizon 2019 des centrales de Kahone, Mérina Dakhar et de sept autres qui seront implantées à Diass, Sakal, Médina Gounass, Goudiri, Kidira, Djirnda et Bétenti dans les îles du Saloum.

A cette production solaire, il faudra aussi compter avec celle prévue à 150 MW du futur parc éolien de Taïba Ndiaye.

Cette nouvelle politique résulte qui prévoit de porter à 20 % la part des énergies renouvelables permettra au pays d’entrer dans l’ère de l’économie verte, respectant ainsi ses engagements pris lors de la Cop21, à Paris, en 2015. Mais surtout l’État pourra ainsi baisser le coût élevé de l’électricité et rompre avec les nombreuses coupures qui sévissent dans le pays depuis des années maintenant.

Eva Rassoul avec lemonde.fr, lequotidien.sn

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

ACTUALITÉS

  • Le Sénégal en tête des pays ayant fait reculer l'indice global de la faim
    Le Sénégal en tête des pays ayant fait reculer l’indice global de la faim
  • Agriculture : bientôt des drones pour veiller sur les plantations en Afrique de l'Ouest
    Agriculture : bientôt des drones pour veiller sur les plantations en Afrique de l’Ouest
  • Commerce : Le Sénégal et la Turquie ciblent 200 millions de dollars d'échanges commerciaux en 2017
    Commerce : Le Sénégal et la Turquie ciblent 200 millions de dollars d’échanges commerciaux en 2017
  • Sénégal : l'huile de neem, un fongicide bio pour l'agriculture
    Sénégal : l’huile de neem, un fongicide bio pour l’agriculture
  • Acquisitions d'une partie des actifs de « Necotrans Sénégal » : Bolloré, maître du transport et de la logistique multimodale du Port autonome de Dakar
    Acquisitions d’une partie des actifs de « Necotrans Sénégal » : Bolloré, maître du transport et de la logistique multimodale du Port autonome de Dakar
  • Exploitation du zircon en Casamance, un nouveau tournant dans le combat contre ce projet
    Exploitation du zircon en Casamance, un nouveau tournant dans le combat contre ce projet

Cherchez dans l'annuaire

Top