Export Sénégal

Menu

Accueil / Actualités / L’AGOA, le visa pour exporter aux Etats-Unis

L’AGOA, le visa pour exporter aux Etats-Unis

L’AGOA est la loi sur la croissance et les opportunités économiques en Afrique (African Growth and Opportunity Act) que le gouvernement des Etats-Unis a promulguée en 2000, afin d’accroître le commerce et les investissements américains avec l’Afrique subsaharienne. Elle permet aux entreprises admissibles d’exporter en franchise de droits de douane plus de 6 000 produits vers les USA.

Partagez cette page Publié le 29 mai 2017 | 0 commentaire

L’exportation est plus concentrée vers la communauté européenne depuis des décennies, pourtant le marché américain, gros consommateur, ouvre son économie à de nombreux produits qui viennent de l’Afrique subsaharienne, avec en prime des avantages douaniers préférentiels. En plus des 4 600 produits bénéficiant du Système généralisé de préférence (SGP), l’AGOA permet à plus de 1800 produits supplémentaires d’accéder au marché américain. C’est donc au total environs 6 000 produits qui vont de l’agriculture à la pêche, en passant par le textile et l’artisanat qui sont exemptés de droits de taxes douanières.

Au Sénégal, les grosses opérations d’exportation se font surtout dans le secteur du textile (vêtements, chaussures), des fruits (frais et transformés), du moringa. Tous les Etats sans exception ont ratifié l’AGOA, ce qui permet aux exportateurs de cibler la région de leur choix. Dans les dernières statistiques, en 2015, le Sénégal a exporté vers les Etats-Unis d’Amérique pour 71.949.000 $ US, dont 15.939.000 sont entrés en franchise de droit de douane dans le cadre de l’AGOA et du Système généralisé de préférences. En 2016, les exportations du Sénégal vers les USA ont été évaluées à 54.590.000$ US, dont la part d’AGOA était de 87.000$ US.

La sous utilisation de l’AGOA reste la méconnaissance de cette préférence commerciale par les exportateurs et leurs partenaires américains. C’est pourquoi l’Asepex et le Trade Hub ont organisé un atelier pour informer et discuter avecles principaux acteurs sur les avantages et opportunités d’exportation sous AGOA.

Pour être qualifié pour le traitement hors taxes Agoa, un produit doit :

  • Se trouver sur la liste des articles éligibles au GSP, ou sur la liste des nouveaux produits AGOA ;
  • Être élevé, produit ou fabriqué dans le pays bénéficiaire AGOA en respectant les conditionnalités des règles d’origine pour les articles généraux ;
  • Si des matériaux étrangers sont importés dans le pays bénéficiaire AGOA, il est requis une valeur ajoutée au moins 35 % ;
  • Être importé aux Etats-Unis directement du pays bénéficiaire AGOA ou passer par un autre pays dans un conteneur fermé et adressé à une localité aux États-Unis ;
  • L’importateur aux USA doit demander un traitement en franchise de droits en vertu de l’ AGOA sur le formulaire de déclaration en douane (formulaire 7501).

Voir en ligne : https://agoa.info/

Eva Rassoul / Photo : www.reussirbusiness.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

ACTUALITÉS

  • Sénégal : Khelcom ou le rêve d'un autre modèle d'exploitation agricole
    Sénégal : Khelcom ou le rêve d’un autre modèle d’exploitation agricole
  • Rencontres Africa 2017 à Abidjan : lobbying en force pour que la prochain rencontre se tienne à Dakar
    Rencontres Africa 2017 à Abidjan : lobbying en force pour que la prochain rencontre se tienne à Dakar
  • DP World annonce 30 millions $ pour un 2e port à Bargny et l'acquisition d'équipements pour le port de Dakar
    DP World annonce 30 millions $ pour un 2e port à Bargny et l’acquisition d’équipements pour le port de Dakar
  • Crevettes profondes : « 2500 tonnes sont pêchées et entièrement exportées » selon l'DUPES
    Crevettes profondes : « 2500 tonnes sont pêchées et entièrement exportées » selon l’DUPES
  • Mouhamadou Lamine Diawara : le visionnaire du Bio
    Mouhamadou Lamine Diawara : le visionnaire du Bio
  • La société challenger se lance dans la production de piment Sunny F1
    La société challenger se lance dans la production de piment Sunny F1

Cherchez dans l'annuaire

Top