Export Sénégal

Menu

Accueil / Actualités / Filière arachidière : Suspension de la taxe à l’exportation

Filière arachidière : Suspension de la taxe à l’exportation

Le chef de l’Etat a pris la décision de suspendre la taxe à l’exportation sur l’arachide pour une meilleure pénétration des marchés cibles. Les acteurs de la filière saluent la décision.

Partagez cette page Publié le 22 décembre 2017 | 0 commentaire

Les acteurs intervenant dans la commercialisation de l’arachide ont salué la décision prise par le président de la République, Macky Sall, de suspendre la taxe à l’exportation sur l’arachide. « C’est une mesure sage qui va permettre une bonne commercialisation », a déclaré Aliou Dia, président du Comité de suivi de la commercialisation de l’arachide. « Pour reconquérir le marché chinois, il est important que le gouvernement prenne la décision de suspendre la taxe à l’exportation. Il y a une chute des cours mondiaux qui rendait non compétitive la production sénégalaise sur le marché international. Les exportateurs ne pouvaient vendre à perte », a expliqué M. Dia. En dépit de la chute des cours mondiaux, l’Etat avait décidé de maintenir le prix du kilogramme à 210 FCfa.

En plus de ce montant, une taxe de 30 FCfa devait aussi être supportée par les exportateurs. Selon Youssou Diallo, président du Conseil d’administration de la Sonacos, en se basant sur les cours mondiaux, le prix devrait être fixé à 185 FCfa. « L’Etat, dans sa volonté d’accompagner le secteur, a maintenu ce montant », a-t-il souligné.

« Cette année, nous avons une production record de 1 411 000 tonnes »

« La mesure va donc décanter la situation. Les Chinois attendaient cette décision, parce que le fait de ramener la taxe à 30 FCfa ne leur permettait pas de s’en sortir », a, de son côté, soutenu Aliou Dia. Le président du Conseil d’administration de la Sonacos a, auparavant, estimé que la suspension de la taxe va soulager les producteurs. « Il fallait une politique conjoncturelle. Si la mesure n’était pas prise, Sonacos, à elle seule, ne pouvait pas acheter toute la production. Cela allait entrainer un effondrement des cours. Cette année, nous avons une production record de 1 411 000 tonnes », a souligné M. Diallo. « Les exportateurs vont donc s’engager. Et cela va nous éviter des bons impayés », a-t-il ajouté.

Youssou Diallo a aussi salué la décision prise par le chef de l’Etat de restructurer et de moderniser la Sonacos. « Ce sont des mesures fortes qui montrent que le président de la République est soucieux du bien-être des populations », a-t-il dit.

Eva Rassoul avec lesoleil.sn

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

ACTUALITÉS

  • Fatou Sarr : l'amazone de l'aloe vera bio made in Sénégal
    Fatou Sarr : l’amazone de l’aloe vera bio made in Sénégal
  • Energie : la centrale solaire de Mérina Ndakar inaugurée aujourd'hui
    Energie : la centrale solaire de Mérina Ndakar inaugurée aujourd’hui
  • Bloc de terre comprimé, innovation BTP au village pilote
    Bloc de terre comprimé, innovation BTP au village pilote
  • Electricité : la Senelec installe un nouveau câble sous-marin à Gorée
    Electricité : la Senelec installe un nouveau câble sous-marin à Gorée
  • Sénégal : exportations record de 100.000 tonnes de produits horticoles
    Sénégal : exportations record de 100.000 tonnes de produits horticoles
  • Idrissa Diene : le bio man de Joal
    Idrissa Diene : le bio man de Joal

Cherchez dans l'annuaire

Top