Export Sénégal

Menu

Accueil / Informations utiles / Profil économique

Profil économique du Sénégal

Le Sénégal a longtemps connu des taux de croissance parmi les plus élevés de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine). Les réformes structurelles ont permis une modification importante du paysage économique du Sénégal, notamment grâce aux privatisations de nombreuses entreprises publiques dans la filière agricole et dans les infrastructures.

Partagez cette page Publié le 27 juillet 2015 | 0 commentaire

Les indicateurs économiques

Le pays est pauvre en ressources naturelles mais il s’agit de l’un des plus industrialisé d’Afrique de l’Ouest. La croissance est soutenue, en particulier par le secteur des télécommunications. Elle devrait se poursuivre en 2015, poussée par une forte augmentation des investissements publics dans les transports. Le FMI prévoit un taux de croissance de 4,6%.

Le Sénégal bénéficie de nombreux partenariats bilatéraux et de l’aide d’organismes internationaux (Banque Mondiale, FMI, UE, BAD). La Banque mondiale, en particulier, a accordé un prêt de 3,6 milliards USD pour financer plus de 160 programmes en cours dans de nombreux secteurs.

PDF - 8.1 Mo
Plan Sénégal émergent

Le secteur informel représente en 2014 plus de 60 % du PIB. L’économie du pays souffre d’un réseau électrique défaillant, qui est un frein important à la croissance du pays. Toutefois, celle-ci est passée de 3,5 % en 2013 à 4,5 % en 2014. Notamment grâce au Plan Sénégal émergent (PSE), lancé en 2014 par le gouvernement et qui court jusqu’en 2018. Le PSE représente plus de 7 milliards USD de promesses de financement.

Indicateurs économiques

Indicateurs de croissance 2011 2012 2013 2014 2015 (e)
PIB (milliards USD) 14,37 14,04 14,80 15,88e 16,85
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 1,7e 3,4e 3,5e 4,5 4,6
PIB par habitant (USD) 1.078e 1.023e 1e 1.092 1.126
Endettement de l’Etat (en % du PIB) 40,7 43,4e 46,8 50,3 51,0
Taux d’inflation (%) 3,4e 1,4e 0,7 -0,5 1,5
Balance des transactions courantes (milliards USD) -1,14e -1,52e -1,54e -1,56e -1,59
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -7,9e -10,8 -10,4 -9,8e -9,4

Source : FMI - World Economic Outlook Database ; CIA - The World Factbook

(e) : Donnée estimée

Les principaux secteurs économiques

Le secteur primaire emploie 50 % de la population active et contribue à 17,5 % du PIB. L’agriculture sénégalaise se caractérise par une forte vulnérabilité face aux aléas climatiques et à la menace acridienne. Les principales cultures du Sénégal sont les arachides, le niébé, le manioc, les pastèques, le mil, le riz et le maïs. Le pays est relativement pauvre en ressources naturelles. La pêche est également source de recettes importantes.

Le secteur secondaire aura contribué à 24,1 % du PIB en 2014. Il est fondé essentiellement sur la production d’engrais et d’acide phosphorique à destination de l’Inde et sur la transformation de l’arachide (huile et tourteaux pour le bétail) et des produits de la mer (malgré une raréfaction croissante de la ressource).

Le secteur tertiaire contribue à 58,4 % du PIB. Il bénéficie en particulier de l’excellence des infrastructures de télécommunication, qui favorise des investissements dans les téléservices et l’internet.

Répartition de l’activité économique par secteur

-Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l’emploi total) 33,7 14,8 36,1
Valeur ajoutée (en % du PIB) 17,5 24,0 58,4
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 2,5 -2,2 -5,8

Les investissements étrangers

La politique sénégalaise à l’égard des investissements directs étrangers (IDE) est très volontariste. Le pays a bénéficié à la fin des années quatre-vingt dix d’un boom des IDE. La France est historiquement l’un des pays investissant le plus au Sénégal. Les effets de la crise financière des années 2008-2009 ont entraîné une baisse des IDE de l’ordre de 20 %. L’économie du Sénégal reste grandement dépendante de la croissance européenne.

Le Sénégal abrite un stock assez important d’IDE pour le région, essentiellement d’origine française. En 2014, les IDE ont été à nouveau poussés par le Plan Sénégal émergent (PSE) en faveur du développement des infrastructures, du réseau électrique, de l’agriculture, de l’eau potable et de la santé. Les flux d’investissements étrangers au Sénégal se maintiennent autour des 300 millions USD.

Comparaison internationale de la protection des investisseurs

-Sénégal Afrique subsaharienneEtats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions 6,0 5,0 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers 1,0 4,0 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires 5,0 9,0 5,0 -
Index de protection des investisseurs 3,0 4,5 8,3 5,0

Source : Doing Business 2014

Le commerce international

La part du commerce extérieur dans le PIB du Sénégal avoisine les 75 %.

Les importations représentent toujours près de la moitié du PIB. Les principaux fournisseurs du pays sont la France, le Nigeria, les Pays-Bas et la Chine. Le Sénégal importe principalement des carburants minéraux et du pétrole, des céréales, des machines et des véhicules.

Les exportations de biens et services contribuent à plus d’un quart du PIB. Les principaux clients du Sénégal sont le Mali, la Suisse, l’Inde et la Guinée. Les principaux produits exportés sont les carburants minéraux et le pétrole, les produits maritimes, les produits chimiques inorganiques, le sel et le soufre et les véhicules. Leader des exportations, les produits de la pêche bénéficient depuis plusieurs années d’une modernisation des équipements portuaires et d’une industrie agro-alimentaire bien implantée.

De part sa position sur le continent, la Chine est un partenaire de plus en plus important pour le Sénégal comme en témoigne les sommets Chine-Afrique. La balance commerciale du pays s’est stabilisée en 2014. Toutefois, le commerce extérieur sénégalais est caractérisé par un déficit structurel de la balance courante équivalente à plusieurs points de PIB d’année en année.

Chiffres du commerce extérieur

Indicateurs du commerce extérieur 2009 2010 2011 2012 2013
Importations de biens (millions USD) 4.713 4.782 5.909 6.434 6.630
Exportations de biens (millions USD) 2.050 2.161 2.542 2.532 2.530
Importations de services (millions USD) 1.248 1.078 1.193 941 -
Exportations de services (millions USD) 1.076 940 1.013 941 -
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) -4,0 -5,9 -0,9 5,0 23,0
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 5,7 2,6 -4,3 4,5 5,0
Importations de biens et services (en % du PIB) 41,2 40,2 41,7 42,3 47,4
Exportations des biens et services (en % du PIB) 24,3 24,9 25,2 24,3 26,2
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -2.026 -1.918 -2.508 - -
Commerce extérieur (en % du PIB) 65,5 65,1 66,9 66,6 73,6

Source : Organisation mondiale du Commerce et Banque mondiale

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

ACTUALITÉS

  • Sénégal : Khelcom ou le rêve d'un autre modèle d'exploitation agricole
    Sénégal : Khelcom ou le rêve d’un autre modèle d’exploitation agricole
  • Rencontres Africa 2017 à Abidjan : lobbying en force pour que la prochain rencontre se tienne à Dakar
    Rencontres Africa 2017 à Abidjan : lobbying en force pour que la prochain rencontre se tienne à Dakar
  • DP World annonce 30 millions $ pour un 2e port à Bargny et l'acquisition d'équipements pour le port de Dakar
    DP World annonce 30 millions $ pour un 2e port à Bargny et l’acquisition d’équipements pour le port de Dakar
  • Crevettes profondes : « 2500 tonnes sont pêchées et entièrement exportées » selon l'DUPES
    Crevettes profondes : « 2500 tonnes sont pêchées et entièrement exportées » selon l’DUPES
  • Mouhamadou Lamine Diawara : le visionnaire du Bio
    Mouhamadou Lamine Diawara : le visionnaire du Bio
  • La société challenger se lance dans la production de piment Sunny F1
    La société challenger se lance dans la production de piment Sunny F1

Cherchez dans l'annuaire

Top